wong

LE DÉGRADÉ DE COULEURS REFLÈTE CETTE TENSION QUI RÉSIDE DANS CHAQUE ESPRIT HUMAIN. CE PROJET A ÉTÉ CRÉÉ À PARTIR D’UNE RÉFLÉXION SUR L’IMMORALITÉ ET LA PERCEPTION VISUELLE.

 

H.1090 x L.580 x l.9

C’est à travers la création de ce miroir que l’immoralité prend tout son sens. On y voit deux formes géométriques contraires : le cercle et le polygone. La confrontation des 2 représente la dualité des perceptions humaines distincte à chacun. La teinte dégradée au sein du cercle et du polygone représente la confrontation des perceptions humaines par rapport à leurs actes. Elle est reproduite à l’opposé dans l’espace géométrique qui le complète. Ce reflet de la teinte souligne l’idée de confrontation de l’immoralité et de la moralité.

Les spécialistes du verre ont permis aux concepteurs de jouer et d’expérimenter dans leur usine pour explorer de nouvelles possibilités.

Grâce à l’utilisation de matériaux, de couleurs et de superpositions, des effets inattendus sont créés, qui jouent avec la perception visuelle ainsi que sur l’espace environnant.

Wong utilise plusieurs couches de verre qui s’apppliquent au-dessus et en dessous d’une sélection de feuilles de couleurs créant un jeu de couleurs et de profondeurs dans la surface réfléchissante.

 

 
 

logo-Van-Dijken150x65.png